Ce site est optimisé pour une lecture horizontale. Merci de faire pivoter votre appareil avant de continuer.

Vikan.com
Amit M. Kheradia
Amit M. Kheradia
Environmental Health and Sanitation Manager

Éléments essentiels de l’assainissement des évacuations pour les sites de production alimentaire

 
Sur les sites de production alimentaire, les évacuations peuvent représenter des obstacles aux efforts d’assainissement généraux. Une étude financée par le Royaume-Uni et conduite par CampdenBRI a révélé qu’au moins 25 % des échantillons de matière prélevés dans les évacuations des sites à haut risque de production d’aliments prêts à la consommation avaient été testés positifs à la bactérie L. monocytogenes. Il arrive que les évacuations soient des zones d’accumulation où se logent des contaminants tels que des agents pathogènes microbiens et des biofilms. Ces derniers sont susceptibles de proliférer dans les évacuations, puis de se propager à d’autres espaces du site, voire de contaminer des produits alimentaires.

En outre, des évacuations insalubres tendent à favoriser l’apparition de nuisibles sur le site. Cela peut également créer des problèmes d’obstruction et de formation de nappes d’eau contenant une grande quantité de contaminants qui créent un risque en matière de santé et de sécurité. Une conception adéquate des évacuations ainsi que leur nettoyage, leur désinfection et leur entretien sont essentiels pour un bon assainissement.

Le nettoyage des évacuations dépend en grande partie de leur type, les plus courants étant les caniveaux ou les avaloirs de sol.

 

Bonnes pratiques pour le nettoyage de caniveaux

  1. Veillez à ce que les moyens mis en place pour réaliser l’assainissement soient adaptés : Assurez-vous que les employés sont au fait des principes fondamentaux relatifs à l’assainissement, qu’ils sont formés et compétents et qu’ils disposent des EPI, des outils de nettoyage, des produits chimiques et des autres ressources adéquates pour procéder à un nettoyage méthodique des évacuations. Soyez également attentifs à ce qu’une signalétique soit établie pour prévenir les autres individus se trouvant à proximité que des tâches d’assainissement sont en cours.

  2. Supervisez les préparatifs : Inspectez les évacuations, retirez les grilles au niveau des caniveaux et posez-les sur le côté. Enlevez les plus gros résidus des goulottes et jetez-les dans un conteneur prévu à cet effet. De nombreux outils de pré-nettoyage peuvent être utilisés, dont :
    - des pelles et des balais pour retirer tout résidu sec autour des caniveaux ;
    - des racloirs destinés à enlever les résidus collés ou les plus tenaces et
    - des raclettes conçues pour éliminer les flaques d’eau autour des évacuations.
    Rincez la saleté restante au niveau des grilles des caniveaux et des goulottes à l’aide d’un jet d’eau potable à basse pression.

  3. Récurez et nettoyez en profondeur : Les grilles des caniveaux sont nettoyées mécaniquement ou manuellement au moyen de brosses à outils, de détergents et d’eau. Veillez à ce que les paramètres tels que la température, les actions mécaniques et chimiques et le temps employé soient suffisants pour nettoyer les surfaces, et retirer la saleté et les bactéries. Une brosse à long manche pour le nettoyage des évacuations peut être utilisée pour nettoyer les surfaces internes et les bords des goulottes.

  4. Effectuez un rinçage et une inspection finals : Rincez les outils utilisés pour le nettoyage, les grilles des caniveaux et les goulottes une fois la tâche terminée à l’aide d’un jet d’eau potable à basse pression. Inspectez les surfaces pour vous assurer qu’elles sont propres. Replacez les grilles dans leur position initiale et évacuez tout excès d’eau à l’aide de la raclette en le poussant en direction des caniveaux.

  5. Désinfectez les évacuations : Appliquez du produit désinfectant au niveau des caniveaux en suivant les instructions du fabricant pour connaître précisément la concentration nécessaire de solution et le temps de pose. Au besoin, évacuez tout excès de liquide à l’aide de la raclette.


Bonnes pratiques pour le nettoyage d’avaloirs de sol

En utilisant des moyens d’assainissement adaptés (comme mentionné ci-dessus), enlevez les résidus les plus gros et rincez les grilles à l’aide d’un jet d’eau à basse pression. Retirez les grilles des avaloirs et les siphons et mettez-les à tremper dans une solution détergente conformément aux instructions du fabricant.

Après avoir changé de gants, enlevez les résidus présents dans les avaloirs eux-mêmes. Après cela, il faut rincer ces derniers avec un jet d’eau potable à basse pression en vue d’en retirer toute saleté résiduelle. Ensuite, les ouvriers chargés de l’assainissement doivent récurer et nettoyer en profondeur ces évacuations en utilisant des outils manuels tels que les brosses conçues pour les conduites et les tuyaux. Enfin, avant de tout remettre en place, le personnel est tenu de procéder à un rinçage, une inspection et une désinfection finals de toutes les surfaces et des pièces démontées. Une fois les siphons et les grilles replacés, il convient de les rincer à l’aide d’un jet d’eau propre à basse pression et de les désinfecter. Tout liquide excédentaire doit être évacué au moyen de la raclette.

 

Conseils généraux en matière de nettoyage d’évacuations

Dans le cadre de l’élaboration d’un programme de nettoyage, les évacuations sales à traiter en priorité sont situées au niveau des zones de transformation et à proximité des équipements alimentaires puisqu’elles sont susceptibles de contaminer des produits destinés à la consommation. Étant donné que les outils destinés au nettoyage des évacuations seront utilisés dans un espace où est entreposé du matériel au contact d’aliments, il est préférable de mettre en place un code couleur pour les distinguer et éviter ainsi tout risque de contamination croisée. N’importe quelle couleur facilement reconnaissable peut être choisie pour le code couleur puisqu’il n’existe pas de norme définie à ce sujet, mais nous préconisons le noir pour les outils liés aux évacuations.

Ces derniers doivent également être entreposés séparément. Nous recommandons l’installation d’un tableau-témoin ou de supports muraux à code couleur. Veuillez noter qu’il est impératif de nettoyer, désinfecter, sécher correctement et d’entreposer à l’endroit désigné les outils liés aux évacuations après leur utilisation.

Nous conseillons aux sites d’adopter un programme solide concernant la gestion des outils liés aux évacuations et aux sols. Il est important qu’il inclue des instructions concernant le choix des outils, leur utilisation et leur entretien, à savoir le nettoyage, l’inspection, le rangement et l’entreposage.

Idéalement, les outils liés aux évacuations ont les caractéristiques suivantes :

  1. ils sont solides (brosses avec des poils rigides) ;

  2. ils résistent à la chaleur et aux produits chimiques, et sont capables de supporter des contraintes dans le cadre de leur utilisation (si de l’eau très chaude ou des substances très agressives sont employées, par exemple) ;

  3. ils sont faits d’une seule pièce et/ou sont pensés pour être hygiéniques et

  4. ils sont ergonomiques et faciles à utiliser par le personnel (longueur de manche, prise en main et poids optimaux).

En cas de doute, rappelez-vous que les évacuations ne sont pas toutes conçues à l’identique. Les instructions du fabricant du modèle installé peuvent être utiles dans le cadre de l’élaboration d’un programme d’assainissement à ce niveau.

Les sociétés Remco et Vikan fournissent une vaste gamme d’outils liés aux évacuations et de solutions en la matière qui ont été utilisés avec succès sur des sites de production alimentaire et dans des domaines où le respect de l’hygiène est primordial. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site Web.

 

 

Quelques références :