Ce site est optimisé pour une lecture horizontale. Merci de faire pivoter votre appareil avant de continuer.

Lotte Jensen
Lotte Jensen
Group Marketing Director

Les origines de l’approche de l’innovation chez Vikan

Ce blog post fait partie d’une série publiée à l’occasion du 120e anniversaire Vikan. Nous nous sommes plongés dans nos archives à la recherche d’histoires illustrant certains thèmes et évènements ayant marqué notre parcours jusqu’à aujourd’hui. Nous espérons ainsi vous faire mieux comprendre l’identité actuelle de notre entreprise.

Les premières visites d’A.P. Pedersen dans les laiteries environnantes ont eu des répercussions durables

Dans ses mémoires Life and Works, A.P. Pedersen, fondateur de Vikan, fait le récit de certaines expériences vécues aux débuts de l’entreprise avec le regard rétrospectif d’un homme âgé sur sa propre vie. Certaines de ces histoires ont une résonnance particulière pour nous, chez Vikan. Elles font désormais partie intégrante de notre culture.

Dans l’une de ces histoires, M. Pedersen raconte comment il essayait de trouver de nouveaux clients après avoir ouvert son commerce de brosserie. « Toutes les laiteries qui avaient été créées dans les années 1880 et 1890 utilisaient énormément de brosses. Je me suis dit que si je pouvais produire des brosses de qualité, qui étaient particulièrement utiles à ces laiteries, il pourrait y avoir de nombreux débouchés », écrit-il.

Pedersen explique ensuite comment une idée novatrice lui est venue. « J’ai pensé qu’il me faudrait visiter les laiteries pour savoir comment ils utilisaient leurs brosses », dit-il, ouvrant la voie, comme nous allons le voir, à une approche de l’innovation axée sur les clients, qui constitue encore aujourd’hui la base de la manière de travailler Vikan.



Le fondateur de Vikan se met rapidement à visiter des laiteries, qui lui donnent « un bon aperçu » avant de retourner à son atelier et de se creuser les méninges pour trouver comment fabriquer des brosses parfaitement adaptées aux laiteries visitées.

Puis il se met à innover. « J’ai commencé à essayer différents modèles susceptibles de plaire aux travailleurs des laiteries », se souvient M. Pedersen, avant d’ajouter un détail intéressant. « Après en avoir fabriqué plusieurs, je les envoyais aux laiteries environnantes pour qu’elles les essaient », indique-t-il, avant d’ajouter que les laiteries se félicitaient de cette démarche formant le socle d’une activité basée sur la confiance.

Suggestions des clients, réflexion, innovation,
essais par les clients

Mais ce qui nous fascine vraiment, chez Vikan, c’est la similitude entre l’approche de l’innovation de M. Pedersen et celle que nous appliquons aujourd’hui, dont vous trouverez une description ici.

Alors que notre fondateur se déplaçait en voiture à cheval pour en savoir plus sur les besoins des laiteries locales en matière de nettoyage, nous recevons désormais des idées de nouveaux produits par Internet, et nos équipes commerciales et R&D passent beaucoup de temps à discuter avec les clients pour comprendre leurs besoins et écouter leurs idées. Et alors que M. Pedersen s’asseyait à une table pour réfléchir et expérimenter de nouveaux modèles de brosse, nous disposons de nouvelles solutions innovantes permettant de mettre une conception révolutionnaire au cœur de notre activité. Enfin, exactement comme le faisait A.P. Pedersen, nous envoyons des prototypes de nos produits à nos clients pour qu’ils les essaient, et nous leur demandons de nous faire part de leurs remarques lorsqu’ils les utilisent par la suite, car nous tenons vraiment à ce que ces produits soient parfaits.

Quand nous avons décidé de mettre par écrit notre approche de l’innovation axée sur les clients, nous n’avons pas relu les mémoires d’A.P. Pedersen et les pensées sur l’innovation qu’ils contiennent. Visiblement, ce n’était pas nécessaire. Cette approche était déjà dans nos gènes.

0 commentaires